OTT/Requalification de la Minoterie de Saint-Venant

rue du Faubourg _ Saint-Venant / 62

Maitrise d'Ouvrage : Fondation Wilmotte

Mission : Concours d'idées - Associés : Loïc LANDRY Architecte & Maxime JEGO Architecte Urbaniste

Phases accomplies : Concours

_Projet mentionné et publié 2007

object(stdClass)#15 (2) {
  ["format"]=>
  string(5) "small"
  ["text"]=>
  string(0) ""
}
_L’intervention sobre et contemporaine affirme la visibilité de l’équipement culturel.

Situé sur l’axe majeur de la commune de Saint-Venant, le site se compose d’éléments liés à la fabrication et au moulage du grain : la minoterie, les magasins, la maison du docteur, les silos métalliques et la maison du gardien.

La minoterie est l’élément dominant du site et son unique façade ouverte favorise le dialogue avec l’ensemble du site lui faisant face. Afin d’amplifier cet effet, un certain nombre d’éléments doivent être supprimés. De ce fait, la maison du gardien, la structure béton, et les silos laissent place à un vide structurant la minoterie et l’arboretum.

Le parti architectural réside dans la sobriété d’un volume abstrait glissé verticalement tel un iceberg dissimulant un lieu de collections au cœur de l’ancienne enveloppe en brique de la minoterie, un lieu d’éducation et d’exposition dans la partie émergeante s’ouvrant sur la ville tel un mirador.

Cette greffe, qui se singularise par une volumétrie puissante, offre, entre les murs anciens et ceux de l’extension, des dents creuses qui suscitent des frottements pratiquables et baignés de lumière. La greffe, couverte d’une peau en polycarbonate, transperce la toiture et offre à cet endroit un plan d’eau reflétant l’horizontalité du paysage à travers l’abîme des silos.

Enfin, le rythme des arcades de la minoterie est affirmé par l’applique d’une tôle métallique diffusant la lumière et donnant un effet de signal à l’entrée du bâtiment sans pour autant offrir une surenchère de signes et de formes.

Saint-Venant trouve avec ce nouvel équipement un point haut pour voir et dominer la vallée de la Lys.