PLG/Un principe de façade modulaire

_ Lille / France

Maitrise d'Ouvrage : Rabot Dutilleul - Concours ARCHIDEELLES

Mission : Concours - Associé : Bertrand GOGUILLON Architecte

Phases accomplies : Concours

_2e Prix Archidéelles 2014

object(stdClass)#19 (2) {
  ["format"]=>
  string(3) "big"
  ["text"]=>
  string(0) ""
}
object(stdClass)#17 (2) {
  ["format"]=>
  string(3) "big"
  ["text"]=>
  string(0) ""
}
object(stdClass)#16 (2) {
  ["format"]=>
  string(3) "big"
  ["text"]=>
  string(0) ""
}
object(stdClass)#23 (2) {
  ["format"]=>
  string(5) "small"
  ["text"]=>
  string(0) ""
}
object(stdClass)#24 (2) {
  ["format"]=>
  string(5) "small"
  ["text"]=>
  string(0) ""
}
_Interview Rabot Dutilleul Archidéelles 2014 :
https://youtu.be/zdRyoldIATM

Afin de construire autrement, notre projet s’intéresse au potentiel d’innovation de la façade dans l’architecture contemporaine. Ces dix dernières années, la mise en application des principes du développement durable, au travers de la réglementation thermique, a modifié la constitution des façades. Cela se manifeste par l’ajout de “feuilles” garantissant l’isolation, l’étanchéité et le bardage, doublant ainsi son épaisseur totale. Dans l’architecture contemporaine, elle se révèle ainsi comme un élément technique et coûteux.
Cette concentration de contraintes techniques et budgétaires nous invite à une réflexion architecturale et constructive sur le rôle de la façade.
Peut-elle exacerber son caractère technique en s’industrialisant ? Peut-elle s’épaissir encore afin que l’on puisse l’habiter ?
Ces questionnements entrent en résonnance avec les travaux respectifs de Jean Prouvé et Yves Lion sur les modes d’habiter et l’industrialisation. Comme eux, nous souhaitons mettre l’industrie au service de la qualité architecturale.
PROCESS NATUREL
Sachant que la croissance d’un arbre dure environ 50 ans, notre projet nécessite une gestion des forêts permettant de lier ce process naturel à un process industriel.

PROCESS INDUSTRIEL
L’ atelier offre un bon environnement de travail protégé des intempéries avec un outillage perfectionné. La préfabrication protège des retards tout en améliorant l’exécution des ouvrages.

TRANSPORT
Nous sommes attentifs à limiter l’emprise du transport. Pour ce faire, la préfabrication s’opère uniquement sur des parties très complexes comprenant les menuiseries, l’isolation, les réseaux techniques, les équipements de cuisine et sanitaires. Ainsi, dans la préfabrication, nous apporterons une réponse à l’inconvénient de “transporter du vide”.
RECYCLAGE
Dès que le module est déposé, il quitte le chantier de réhabilitation vers une usine de valorisation. Une fois sur place, il est soigneusement démonté,
ses matériaux triés. L’aluminium, le verre et le bois sont recyclés, les matériaux non recyclables serviront à une valorisation énergétique.

OBSOLESCENCE
L’obsolescence d’un programme varie entre 30 et 50 ans.
Dans ce projet, ce qui est généralement réhabilité est concentré dans le module est peut être démonté. La rapidité de la mise oeuvre du module par pose demeure valable pour sa dépose.

CHANTIER
Le chantier débute par l’exécution d’une structure primaire en béton sur laquelle les modules viennent ensuite se “plugger”. La mise en oeuvre des modules peut se faire dans un projet de réhabilitation.